Quels sont les facteurs de risque d’insuffisance respiratoire aiguë dans l’EME ?

Une étude américaine de grande envergure a apporté de nouvelles informations sur les facteurs de risque significatifs associés à l’insuffisance respiratoire aiguë (IRA) dans l’état de mal épileptique (EME).

L’IRA est connue pour être associée à une morbidité et à une mortalité plus élevées chez les patients atteints d’EME. Pour étudier les facteurs de risque possibles d’IRA dans ce groupe de patients, des chercheurs du centre de science de la santé (Health Science Center) de l’Université du Texas (University of Texas), à Houston, Texas, aux États-Unis, ont analysé les données de la base de données NIS (Nationwide Inpatient Sample) pour les patients admis avec un diagnostic d’EME sur une période de 15 mois.

Ils ont identifié un total de 78 194 patients (moyenne d’âge : 41 ans), dont 17,9 % ont présenté une IRA.

Une analyse de régression multivariée a révélé que les facteurs de risque significatifs d’IRA étaient (valeurs p pour tous : < 0,001) :