Utilisation de l’IRM multimodale pour étudier le syndrome des jambes sans repos

On sait actuellement peu de choses sur les changements structurels du cerveau associés au syndrome des jambes sans repos (SJSR). Des chercheurs de centres situés en Autriche, en Allemagne et au Canada ont utilisé l’IRM multimodale pour comparer les cerveaux de patients atteints du SJSR avec des sujets témoins sains et ont révélé des différences dans des structures cérébrales et le stockage du fer.