La mise à jour des critères de Boston améliore le diagnostic de l’angiopathie amyloïde cérébrale

L’ajout de nouvelles caractéristiques IRM aux critères diagnostiques actuels pour l’angiopathie amyloïde cérébrale (AAC) permet d’améliorer la précision diagnostique, selon des chercheurs de Boston, aux États-Unis.

« Les critères de Boston sont utilisés dans le monde entier pour le diagnostic in vivo de l’AAC », a déclaré le Dr Andreas Charidimou du Massachusetts General Hospital et de l’École de médecine de Harvard (Harvard Medical School) à Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis.

D’après les progrès récents effectués dans la recherche sur l’AAC, le Dr Charimidou et ses collègues ont développé une version mise à jour des critères de Boston (version 2.0 [v2.0]) et ont testé sa capacité à diagnostiquer avec précision l’AAC.