Les traitements réduisent le risque de nouvelles métastases cérébrales

Lire la version anglaise de cet article

Le bévacizumab et les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire permettent chacun de réduire d’environ 30 % le risque de nouvelles métastases cérébrales, selon les résultats de nouvelles méta-analyses présentées lors du congrès de la SNO 2020.

Des chercheurs de la Santé et du Centre Médical Hershey de Pennsylvanie (Penn State Health and Penn State Hershey Medical Center), à Hershey, en Pennsylvanie, et de l’Université du Texas Sud-ouest (University of Texas Southwestern), à Dallas, aux États-Unis, ont effectué une revue systématique de la littérature pour extraire des données publiées entre janvier 2000 et juin 2020, afin de mener deux analyses.

Ology Medical Education est un prestataire international de formation médicale indépendante. Sa mission est de fournir aux professionnels de santé des informations médicales fiables et de haute qualité dans le but d’optimiser la prise en charge des patients.

Ology Medical Education décline toute responsabilité concernant tout dommage aux personnes ou aux biens par négligence ou autre, ou en lien avec toute utilisation ou exploitation de toute méthode, de tout produit, de toute instruction ou de toute idée contenu(e) dans cette publication. En raison des progrès rapides dans les sciences médicales, Ology Medical Education recommande d’effectuer une vérification indépendante des diagnostics et dosages de médicaments. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles d’Ology Medical Education ou du promoteur. Ology Medical Education n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent document.