Les spécialistes appellent à un dépistage de la santé mentale pour tous les enfants et les jeunes atteints d’épilepsie

Les spécialistes ont appelé à ce que tous les enfants et jeunes atteints d’épilepsie fassent l’objet d’un dépistage des troubles mentaux, après avoir constaté des taux de dépression, d’anxiété et de pensées suicidaires plus élevés que prévu.

Les chercheurs de la Cleveland Clinic et de l’Université Case Western Reserve (Case Western Reserve University), à Cleveland, dans l’Ohio, aux États-Unis, ont étudié la prévalence des signes de problèmes de santé mentale chez les enfants et les jeunes épileptiques sans comorbidité psychiatrique établie précédemment.

Au total, 119 enfants et jeunes (moyenne d’âge : 15,7 ans) qui se sont rendus dans une clinique spécialisée dans le traitement de l’épilepsie ou qui ont fait l’objet d’un examen dans l’unité de surveillance pédiatrique ont rempli des échelles validées auto-rapportées pour dépister :