Les troubles du sommeil comme marqueurs de progression de la maladie de Parkinson

Le trouble du comportement en sommeil paradoxal (TCSP) et le sommeil paradoxal sans atonie (SPSA) augmentent significativement au fil du temps chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, et peuvent être considérés comme des marqueurs de progression de la maladie, comme l’ont rapporté des spécialistes lors du Congrès virtuel de l’EAN (European Academy of Neurology).