Étude des facteurs de risque d’infarctus cérébral chronique silencieux

Un infarctus cérébral chronique silencieux est présent chez plus d’un tiers des patients avec premier AVC ischémique aigu (AIA), et ces patients représentent un sous-groupe à haut risque vasculaire, selon les résultats d’une nouvelle recherche présentée lors de l’EAN 2021.

Le Dr Thomas Meinel et ses collègues de l’Hôpital Universitaire de Berne (Bern University Hospital) l’University, en Suisse, ont évalué le taux d’infarctus cérébraux chroniques (ICC) chez 1 546 patients consécutifs atteints d’un premier AIA visible à l’IRM, vus entre 2015 et 2017, et ont étudié leurs phénotypes et leur valeur diagnostique.