Une revue analyse les poussées de SEP pendant la grossesse et l’allaitement.

Les données d’essais cliniques brossent « un tableau complexe et contradictoire » de l’influence du traitement par des médicaments modificateurs de la maladie (MMM) sur les taux de rechute chez les femmes atteintes de sclérose en plaques (SEP) enceintes ou allaitantes, ont rapporté des chercheurs.