Un score de risque polygénique pourrait aider à déterminer le risque de développer la sclérose en plaques

Une nouvelle étude indique qu’un score de risque polygénique (Polygenic Risk Score, PRS) pourrait aider à identifier les patients risquant de développer la sclérose en plaques (SEP).

Selon le Dr Hengameh Shams de l’Université de Californie (University of California San Francisco), à San Francisco, aux États-Unis, le profilage du risque polygénique peut aider à caractériser la génétique des troubles complexes tels que la SEP. Il peut également permettre de prédire la probabilité d’une personne de développer la SEP et la sévérité future de la maladie.