Évaluation des performances sur l’échelle UMSARS

Les chercheurs ont identifié de potentiels effets initiaux et de plafond, par le biais de l’échelle d’évaluation unifiée de l’atrophie multisystématisée (Unified Multiple System Atrophy Rating Scale, UMSARS), lesquels pourraient avoir d’importantes implications pour la planification des essais cliniques.

Le Dr Miguel Pérez de l’École de médecine de l’Université de New York (NYU School of Medicine), à New York, aux États-Unis, a déclaré que de précédentes études avaient montré une forte variabilité de la progression de la maladie, comme mesurée par l’échelle UMSARS : les taux rapportés à 1 an allaient de 3,9 à 6,5 avec l’échelle UMSARS-I et de 3,6 à 8,2 avec l’échelle UMSARS-II.

Le Dr Pérez et ses collègues ont émis l’hypothèse selon laquelle cette variabilité pourrait être due à des différences de sévérité à l’inclusion et à un potentiel effet plafond sur l’échelle d’évaluation : les patients à des stades plus avancés sembleraient présenter une détérioration moins importante.