L’AVC ischémique pédiatrique pourrait augmenter le risque d’autisme

À retenir

  • Après un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique pédiatrique, il existe un risque accru d’autisme futur, en particulier chez les enfants atteints d’épilepsie comorbide.

Pourquoi est-ce important

  • Malgré certains facteurs de risque partagés, les recherches étudiant l’association entre AVC ischémique et autisme ont été très limitées.

  • L’établissement d’un mécanisme sous-jacent commun à l’AVC ischémique pédiatrique, à l’épilepsie et à l’autisme pourrait permettre d’améliorer le diagnostic et la prise en charge des trois affections.

  • Les enfants victimes d’un AVC ischémique devraient être dépistés pour l’autisme si cette affection est suspectée.