Les patients présentant une occlusion des gros vaisseaux et un léger déficit neurologique pourraient bénéficier d’un traitement de secours

Les patients victimes d’un accident ischémique cérébral qui ont subi une occlusion d’un gros vaisseau devraient être surveillés de près pour détecter des déficits neurologiques précoces, car ces patients peuvent être encore éligibles à un traitement de secours dans une fenêtre prolongée de 24 heures, selon une recommandation émanant de spécialistes.