PAR2 pourrait représenter une nouvelle cible pour la prévention de la migraine

Les résultats présentés à l’AHS [American Headache Society (Société américaine des céphalées)] 2020 suggèrent que le blocage de PAR2 en utilisant un anticorps monoclonal pourrait prévenir les mécanismes d’aval liés à la migraine et pourrait fournir une stratégie anti-migraineuse supplémentaire.