Nouveau profil d’IRM observé chez les enfants présentant des anticorps anti-myelin-oligodendrocyte glycoprotein (MOG)

En Argentine, des chercheurs ont identifié un nouveau profil de neuro-imagerie chez des enfants atteints de troubles associés aux anticorps anti-MOG (MOG-associated disorders, 0MOGAD).

Des anticorps anti-MOG sont trouvés chez plus de 30% des enfants ayant un premier événement clinique démyélinisant, selon le Dr Silvia Tenembaum de l'hôpital pédiatrique national Dr Juan P Garrahan, à Buenos Aires, en Argentine. Les résultats de neuro-imagerie peuvent varier considérablement entre les patients atteints de MOGAD.

Afin de mieux caractériser les lésions liées aux anticorps anti-MOG, le Dr Tenembaum et ses collègues ont examiné les données d’imagerie de 53 enfants atteints de MOGAD traités dans leur établissement. L’objectif était de déterminer la fréquence et la distribution d’une nouvelle caractéristique de neuro-imagerie, à savoir les grandes lésions inflammatoires avec des changements kystiques.