De nouveaux résultats permettent d’expliquer les différences entre les genres dans le glioblastome

Selon des spécialistes, les analyses métaboliques révèlent des différences significatives entre les cellules de glioblastome des hommes et des femmes, ce qui pourrait aider à expliquer les différences entre les genres en termes d’incidence et de survie.

Le glioblastome est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, et elles ont tendance à survivre significativement plus longtemps que les hommes. L’incidence plus élevée chez les mâles a également été observée chez d’autres mammifères, y compris les chiens. Comprendre les raisons de ces différences entre les genres pourrait permettre le développement de nouvelles thérapies et stratégies thérapeutiques.