De nouvelles données montrent comment les unités neuro-vasculaires mobiles (UNVM) peuvent aider à réduire le handicap

De nouveaux résultats présentés lors de l’ISC [International Stroke Conference (Congrès international de l’AVC)] 2021 montrent que l’utilisation d’unités neuro-vasculaires mobiles (UNVM) pour une prise en charge plus rapide des AVC entraîne une réduction du handicap mesuré 90 jours après l’apparition de l’AVC, par rapport à la prise en charge standard (PCS) fournie par les services médicaux d’urgence (SMU).

Le Dr James Grotta et ses collègues du Centre médical de l’Université du Texas (Texas Medical Center at the University of Texas), à Houston, aux États-Unis, ont comparé les bénéfices des UNVM et de la PCS chez les patients éligibles à l’administration d’activateur tissulaire du plasminogène (tissue Plasminogen Activator, tPA) par un neurologue vasculaire.