Une étude de neuroimagerie révèle des profils d’atrophie distinctifs dans la sclérose latérale primaire

Des spécialistes ont suggéré que la sclérose latérale primaire (SLP) « ne devrait plus être considérée comme un trouble du motoneurone supérieur pur » après avoir identifié une atrophie généralisée des ganglions du thalamus, de l’hippocampe et des ganglions de la base.