Les neurofilaments à chaîne légère sont associés au handicap et à l’atrophie cérébrale dans la SEP

Selon les chercheurs, le taux sérique de neurofilaments à chaîne légère (neurofilament light chain, sNfL) est un marqueur utile du handicap et de l’atrophie cérébrale liée à la sclérose en plaques (SEP).

« Il existe de nombreuses preuves montrant que les taux de sNfL sont associés aux mesures clinico-radiologiques de l’activité des maladies inflammatoires et qu’ils sont prédictifs de la survenue future d’un handicap et d’une atrophie cérébrale ou de la moelle épinière », a déclaré le Dr Elias Sotirchos de l’Université Johns Hopkins (Johns Hopkins University) à Baltimore, Maryland, États-Unis. « Toutefois, nous disposons d’un nombre limité d’évaluations des sNfL dans de grandes populations hétérogènes atteintes de SEP. »