La glycoprotéine de la myéline oligodendrocytaire peut-elle prédire des affections neurologiques spécifiques ?

Des titres élevés d’anticorps dirigés contre la glycoprotéine de la myéline oligodendrocytaire (myelin oligodendrocyte glycoprotein, MOG) pourraient aider à identifier les patients atteints de certains troubles neurologiques, selon un chercheur.

Des études antérieures ont découvert des associations entre la présence d’anticorps anti-MOG (Ac anti-MOG) et de nombreux troubles neurologiques, tels que la maladie du spectre de la neuromyélite optique (neuromyelitis optica spectrum disorder, NMOSD) chez l’adulte et l’encéphalomyélite aiguë disséminée chez l’enfant.

Ology Medical Education est un prestataire international de formation médicale indépendante. Sa mission est de fournir aux professionnels de santé des informations médicales fiables et de haute qualité dans le but d’optimiser la prise en charge des patients.

Ology Medical Education décline toute responsabilité concernant tout dommage aux personnes ou aux biens par négligence ou autre, ou en lien avec toute utilisation ou exploitation de toute méthode, de tout produit, de toute instruction ou de toute idée contenu(e) dans cette publication. En raison des progrès rapides dans les sciences médicales, Ology Medical Education recommande d’effectuer une vérification indépendante des diagnostics et dosages de médicaments. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles d’Ology Medical Education ou du promoteur. Ology Medical Education n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent document.