Mesurer l’excitabilité axonale dans la polyneuropathie douloureuse et non douloureuse

À retenir

  • Aucune différence significative entre les excitabilités axonales sensorielles et motrices de la polyneuropathie douloureuse en comparaisonde la polyneuropathie non douloureuse en utilisant la technique de suivi des seuils. Des mesures alternatives peuvent être nécessaires pour évaluer la relation entre l’excitabilité des neurones et la douleur neuropathique.

Pourquoi est-ce important

  • Avec le vieillissement de la population mondiale, l’augmentation de l’incidence du diabète et l’amélioration de la survie au cancer, on prévoit que les douleurs neuropathiques devraient devenir plus fréquentes.

  • Une meilleure compréhension de la physiopathologie et des biomarqueurs appropriés pourraient contribuer à optimiser la prise en charge clinique.