Une étude de grande envergure évalue l’utilisation des inhibiteurs de la cholinestérase

Selon les nouveaux résultats d’une étude de registre de grande envergure, l’utilisation d’inhibiteurs de la cholinestérase est associée à des bénéfices cognitifs modestes mais qui persistent au fil du temps.

Des chercheurs de l’Hôpital universitaire Karolinska et du Karolinska Institutet, à Huddinge, en Suède, ont analysé les données longitudinales du Registre suédois de la démence afin de déterminer si les inhibiteurs de la cholinestérase sont associés à un déclin cognitif moindre dans la MA et à un risque réduit de démence sévère ou de décès.

La population de l’étude comprenait 11 652 patients atteints de la MA qui avaient commencé un traitement par inhibiteur de la cholinestérase dans les 3 mois suivant le diagnostic de démence et 5 826 patients appariés non traités.