L’imagerie multimodale permet de prédire l’évolution du langage après un AVC néonatal

Des chercheurs au Canada ont utilisé l’imagerie multimodale pour identifier les modifications fonctionnelles et structurelles associées à l’évolution du langage chez des patients ayant souffert d’un AVC ischémique artériel néonatal (AVCIAN).

« L’AVCIAN désigne un AVC survenant au cours des 28 premiers jours de vie. Il s’agit de la forme la plus courante d’AVC infantile », a déclaré le Dr Zahra Emami de l’Université de Toronto (University of Toronto), au Canada, lors de la conférence virtuelle ICNA/CNS 2020.

Les patients atteints d’un AVCIAN affectant l’artère cérébrale moyenne (ACM) acquièrent souvent des compétences langagières de base pendant l’enfance, mais des troubles des fonctions supérieures du langage apparaissent à l’adolescence. « Comprendre la capacité du cerveau à réorganiser sa connectivité de réseau après une atteinte cérébrale précoce pourrait aider à établir des profils de neuroplasticité développementale », a souligné le Dr Emami.