Le risque et la sévérité du délire chez les patients hospitalisés sont-ils affectés par la saison ? 

Les délires chez les patients hospitalisés en médecine générale sont plus sévères en hiver qu’en été, selon les résultats d’une nouvelle étude présenté à l’AAN 2019.