La COVID-19 est-elle une coagulopathie ou une endothéliopathie ?

Lors d’une séance de débat dans le cadre de l’ISC [International Stroke Conference (Congrès international de l’AVC)] de 2021, des experts se sont entretenus sur la nature de la COVID-19 afin de déterminer s’il s’agissait d’une coagulopathie ou d’une endothéliopathie.

D’après le Dr Marcel Levi de l’University College Hospital à Londres, au Royaume-Uni, de nombreuses données probantes suggèrent que la coagulation joue un rôle clé dans la COVID-19.

Des études montrent que chez les patients atteints de la COVID-19, les taux de D-dimères sont plus élevés, la numération plaquettaire est légèrement plus faible et le temps de prothrombine est prolongé. Les D-dimères sont particulièrement plus élevés chez les patients gravement malades et sont associés à de mauvais résultats.