Immunoglobuline intraveineuse versus méthylprednisolone pour l’encéphalite à anticorps antirécepteurs N-méthyl-D-aspartate

À retenir

  • Un traitement combiné par immunoglobuline intraveineuse (IgIV) et méthylprednisolone intraveineuse (MPIV) a donné de meilleurs résultats en termes d’efficacité que l’un ou l’autre traitement seul en tant que traitement initial dans l’encéphalite anti-récepteur N-méthyl-D-aspartate (NMDAR).

Pourquoi est-ce important ?

  • L’encéphalite NMDAR est une nouvelle encéphalite auto-immune sévère caractérisée par la présence d’auto-anticorps de surface neuronaux ciblant le NMDAR.

  • Les traitements qui régulent à la baisse les réponses immunitaires, y compris la MPIV à haute dose, les IgIV, ou les deux, ont montré de bons taux de récupération de l’ordre de 70 à 80 %.

  • Cependant, les différences entre les différentes options thérapeutiques en termes de taux de réponse, de vitesse de guérison, de pronostic, de récidive et de sécurité restent floues.