La plupart des patients atteints d’un état de mal épileptique présentaient un taux insuffisant d’antiépileptiques

Un taux insuffisant de médicament antiépileptique (MAE) a été fréquemment observé chez les patients admis dans un centre de soins tertiaires pour un état de mal épileptique (EME), selon les résultats d’une nouvelle étude.

Des chercheurs de l’Université médicale de l’État de New York, à Syracuse, aux États-Unis, ont évalué rétrospectivement les caractéristiques cliniques de 77 patients admis dans leur établissement pour un EME entre novembre 2018 et novembre 2019.

Les patients ont été classés selon les critères de mesure des crises d’épilepsie de la Ligue internationale contre l’épilepsie (International League Against Epilepsy, ILAE). Le taux sérique de MAE avant l’instauration du traitement pour l’EME a été examiné chez 33 patients pour lesquels on disposait de données.