L’hyperglycémie est liée à un risque accru de crises d’épilepsie dans l’encéphalopathie néonatale

Des spécialistes ont signalé une forte association entre l’hyperglycémie et les clusters de crises d’épilepsie confirmées par EEG chez les nourrissons atteints d’encéphalopathie hypoxique-ischémique (EHI) traités par hypothermie thérapeutique.

Lors de sa présentation à la conférence virtuelle ICNA/CNS 2020, le Dr Carlos Ivan Salazar de l’Hospital for Sick Children de Toronto, au Canada, a noté que des crises d’épilepsie surviennent chez près d’un tiers des nourrissons atteints d’EHI traités par hypothermie.

L’hypoglycémie et l’hyperglycémie sont toutes deux fréquentes chez les nourrissons atteints d’EHI, et ont été associées dans des recherches antérieures à de moins bons résultats neurodéveloppementaux, bien qu’on en sache relativement peu sur leur relation temporelle avec les crises d’épilepsie néonatales.

Pour étudier le sujet, le Dr Salazar et ses collègues ont mené une étude de cohorte prospective portant sur 46 nouveau-nés (âge postmenstruel de 36 semaines ou plus) atteints d’EHI traités par hypothermie thérapeutique. Cette étude impliquait une surveillance continue du glucose et une surveillance par EEG à amplitude intégrée/surveillance continue par EEG pendant les 3 premiers jours suivant la naissance.