Différences de points de vue entre les parents et les médecins en ce qui concerne le pronostic des nourrissons gravement malades

L’étendue des différences de perceptions entre les parents et les médecins en ce qui concerne le pronostic des nourrissons en unité de soins intensifs (USI) a été révélée par une nouvelle étude.

Le Dr Sarah Bernstein du Centre médical de l’Université Duke (Duke University Medical Center), à Durham, en Caroline du Nord, aux États-Unis, a mené une étude longitudinale auprès de parents et de médecins s’occupant de nourrissons atteints de maladies neurologiques dans une USI.

Au total, 56 paires de parents-médecins (dyades) ont répondu à une enquête post-consultation sur les attentes au niveau des évolutions motrices, cognitives et liées au langage. Pour chaque question, il y avait 6 réponses possibles :