Comment la sténose artérielle intracrânienne et extracrânienne affectent-elles le risque d’AVC chez les patients atteints de drépanocytose ?

Les résultats d’une nouvelle étude ont mis en évidence un lien étroit entre la sténose artérielle intracrânienne et l’AVC chez les jeunes patients atteints de drépanocytose.

Des chercheurs du Centre médical de l’Université Vanderbilt (Vanderbilt University Medical Center) à Nashville, dans le Tennessee, aux États-Unis, ont évalué de manière prospective la prévalence et la contribution de la sténose artérielle intracrânienne et extracrânienne au risque d’AVC chez des enfants et des jeunes adultes (âgés de 6 à 44 ans) atteints de drépanocytose.

Au cours de la période 2014-2019, ils ont recruté 167 participants atteints de drépanocytose (79 enfants, 88 jeunes adultes ; moyenne d’âge : 19,4 ans), qui ont fait l’objet d’une évaluation détaillée comprenant un examen neurologique, une IRM cérébrale et une angiographie par résonance magnétique (ARM) de la tête et du cou.

Au total, 20 des 167 participants (12 %) présentaient une sténose intracrânienne : 5 enfants (6,3 %) et 15 jeunes adultes (17 %).