Traumatisme crânien comme facteur de risque d’épilepsie d’apparition tardive

À retenir

  • Les traumatismes crâniens augmentent de manière significative et indépendante le risque de développer une épilepsie d’apparition tardive chez les personnes âgées de ≥ 67 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’AVC et la maladie neurodégénérative ont déjà été identifiés comme facteurs de risque de développement d’une épilepsie d’apparition tardive, mais la contribution d’un traumatisme crânien antérieur est moins bien comprise.

  • D’autres recherches sur les mécanismes et les caractéristiques des traumatismes crâniens, au sein de la population âgée, pourraient conduire à l’identification de stratégies potentielles pour modifier ce risque et prévenir le développement de l’épilepsie.