La glucarpidase permet l’administration de méthotrexate à haute dose en ambulatoire pendant la pandémie de COVID-19

Présentant les données préliminaires à la conférence 2020 de la SNO, des chercheurs ont montré que la glucarpidase permettait l’administration de méthotrexate à haute dose (MTX-HD) en ambulatoire chez les patients atteints d’un lymphome du SNC.

« Les patients atteints d’un lymphome du SNC et recevant du MTX-HD en première intention doivent être hospitalisés pour un suivi et une hydratation intensive, afin de prévenir toute toxicité », a déclaré le Dr Lauren Schaff du Centre de cancérologie Memorial Sloan Kettering (Memorial Sloan Kettering Cancer Center) à New York, dans l’État de New York, aux États-Unis. Cependant, cela pourrait ne pas être possible pendant la pandémie de COVID-19. « Lorsque l’incidence locale de la COVID-19 est élevée, les ressources hospitalières sont limitées, et on s’efforce de limiter les contacts des patients avec les systèmes de soins de santé », a-t-elle déclaré.