Glioblastome chez les patients âgés : une enquête auprès de spécialistes identifie la nécessité de clarifier l’évaluation

Des chercheurs suggèrent que l’absence d’une évaluation standardisée, associée à un traitement insuffisant, contribuent au pronostic péjoratif observé chez les patients âgés atteints d’un glioblastome.

Des spécialistes des centres de lutte contre le cancer au Royaume-Uni et aux États-Unis ont conçu une enquête en ligne anonymisée à laquelle les membres de la communauté de la Société de neuro-oncologie (Society for Neuro-Oncology) devaient répondre. L’enquête portait sur l’évaluation des nouveaux patients âgés de 70 ans ou plus atteints d’un gliobastome, la tumeur maligne primitive la plus fréquente chez les adultes.