Évaluation de la signification d’un EEG anormal dans les études du sommeil

Lire la version anglaise de cet article

Les enfants présentant des résultats anormaux à l’EEG au cours d’une étude du sommeil présentent un risque élevé de développer des crises d’épilepsie ultérieures, selon les résultats d’une nouvelle étude.

La polysomnographie est couramment utilisée pour évaluer les troubles du sommeil tels que les troubles respiratoires du sommeil et les épisodes nocturnes, chez les enfants avec ou sans comorbidités neurologiques. Il comprend une utilisation limitée de l’EEG pour évaluer le sommeil.

Pour étudier si un EEG anormal au cours d’une polysomnographie est associé au développement futur de crises d’épilepsie, des chercheurs de l’Hôpital pour enfants St Christopher et de la Faculté de Médecine Drexel (St Christopher’s Hospital for Children and the Drexel University College of Medicine), à Philadelphie, en Pennsylvanie, aux États-Unis, ont effectué une revue rétrospective de dossiers médicaux.

Ology Medical Education est un prestataire international de formation médicale indépendante. Sa mission est de fournir aux professionnels de santé des informations médicales fiables et de haute qualité dans le but d’optimiser la prise en charge des patients.

Ology Medical Education décline toute responsabilité concernant tout dommage aux personnes ou aux biens par négligence ou autre, ou en lien avec toute utilisation ou exploitation de toute méthode, de tout produit, de toute instruction ou de toute idée contenu(e) dans cette publication. En raison des progrès rapides dans les sciences médicales, Ology Medical Education recommande d’effectuer une vérification indépendante des diagnostics et dosages de médicaments. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles d’Ology Medical Education ou du promoteur. Ology Medical Education n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent document.