Un traitement intensif précoce pourrait ralentir le handicap dans la SEP récurrente-rémittente

De nouveaux résultats de recherche indiquent qu’un traitement intensif précoce peut ralentir la progression de l’invalidité chez les patients atteints de sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR).

Il n’existe actuellement aucun consensus sur la meilleure approche de la prise en charge de la SEP récurrente-rémittente, a déclaré le Dr Pietro Iaffaldano de l’Université de Bari Aldo Moro à Bari, en Italie. Les options comprennent un traitement intensif précoce (TIP) ou un traitement d’intensité standard suivi d’une escalade (ESC) vers un traitement de fond (TDF) plus efficace, selon les besoins.