neurodiem-image

Les applications sur smartphone concernant les affections neuropsychiatriques présentent-elles les bénéfices avant de disposer de preuves ?

Selon une nouvelle revue, beaucoup des applications de smartphone concernant les cinq principales affections neuropsychiatriques les plus handicapantes selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – AVC, migraine, dépression, maladie d’Alzheimer/démence et anxiété – sont généralement dépourvues d’une base de preuves et d’un profil de récompense efficace, malgré le fait qu’elles nécessitent un paiement pour pouvoir accéder à toutes les caractéristiques.