Diagnostic de la MP par visualisation du nigrosome 1 : quelle modalité d’imagerie utiliser?

Compte tenu d’un taux de diagnostic erroné de 20 % environ dans la maladie de Parkinson (MP), en particulier aux stades précoces, des biomarqueurs d’imagerie sont nécessaires pour améliorer la précision du diagnostic clinique.

Un groupe de recherche de la Clínica Universidad de Navarra, à Madrid, en Espagne, a comparé l’imagerie par résonance magnétique avec imagerie pondérée par la susceptibilité magnétique (IRM-IPSM) 3T de la substance noire et la tomographie par émission de positons (TEP) rehaussée à la 18F-DOPA du striatum pour visualiser le biomarqueur nigrosome 1 dans deux groupes :

Ology Medical Education est un prestataire international de formation médicale indépendante. Sa mission est de fournir aux professionnels de santé des informations médicales fiables et de haute qualité dans le but d’optimiser la prise en charge des patients.

Ology Medical Education décline toute responsabilité concernant tout dommage aux personnes ou aux biens par négligence ou autre, ou en lien avec toute utilisation ou exploitation de toute méthode, de tout produit, de toute instruction ou de toute idée contenu(e) dans cette publication. En raison des progrès rapides dans les sciences médicales, Ology Medical Education recommande d’effectuer une vérification indépendante des diagnostics et dosages de médicaments. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles d’Ology Medical Education ou du promoteur. Ology Medical Education n’assume aucune responsabilité quant au contenu du présent document.