COVID-19 et épilepsie : que savons-nous ?

Une mise à jour sur le risque de crises convulsives et d’épilepsie chez les patients atteints du COVID-19, ainsi que sur les risques associés au COVID-19 chez les patients atteints d’épilepsie, a été présentée lors de la conférence de l’AES 2020.

Selon le Dr R Edward Hogan de l’Université de Washington à St Louis, dans le Missouri, aux États-Unis, de nombreux facteurs affectent la fréquence des crises. Ceux-ci comprennent certains facteurs associés au COVID-19, tels que l’infection, la fièvre et les facteurs de stress psychosociaux. Le COVID-19 peut exacerber indirectement les crises par ces facteurs, plutôt que par les effets directs du virus sur le système nerveux central (SNC).

Le moment des complications neurologiques soutient cette théorie : l’absence générale de symptômes neurologiques au début de l’évolution de la COVID-19 suggère l’absence d’infection directe du SNC, et les effets neurologiques tardifs peuvent être dus à des complications systémiques liées à une infection sévère.

Le Dr Hogan a résumé les dernières données sur les crises et la COVID-19 comme suit :