La surveillance continue de la pression artérielle révèle une association entre l’HOt et les événements indésirables dans la maladie de Parkinson

Des chercheurs ont rapporté que l’hypotension orthostatique transitoire (HOt) est plus fréquente que l’hypotension orthostatique classique (HOc) chez les patients atteints de la maladie de Parkinson (MP). La surveillance continue de la pression artérielle (PA) a montré qu’elle était associée à un risque de chutes, de syncope et d’intolérance orthostatique.