3 patients sur 5 atteints de NO présentent une maladie démyélinisante chronique

Selon les chercheurs, tous les patients présentant une névrite optique (NO) devraient faire l’objet d'un examen approfondi pour déceler les maladies démyélinisantes chroniques. Cette demande fait suite aux résultats d’une étude montrant que 60 % des patients atteints de NO présentent ou finiront par développer une sclérose en plaques (SEP), des troubles du spectre de la neuromyélite optique (NMOSD) ou une maladie associée à l’anticorps de la glycoprotéine myéline oligodendrocyte (MOG).